NON à la minute de silence dans nos classes : l’école n’est pas un lieu d’endoctrinement !

dimanche 29 septembre 2019

Les établissements de premier et second degré sous contrat avec l’Etat viennent de recevoir une directive ministérielle les invitant à s’associer à la journée de deuil national programmée lundi 30 septembre, pour le décès de Jacques CHIRAC.
Le ministre de l’Éducation nationale vient de décréter, dans le cadre de l’hommage national qui lui est rendu, qu’une minute de silence sera tenue lundi dans tous les établissements scolaires.

De plus, le Ministère met à la disposition des ressources Eduscol pouvaient être utiles afin d’animer à l’issue de ce recueillement des prises de parole afin d’évoquer le sujet avec élèves et étudiant.es.

Le SUNDEP Solidaires dénonce cette instrumentalisation de l’Ecole et des élèves. Une minute de silence est un moment de retrouvaille et le choix doit être donné à chacun.e de participer ou non à ces instants de recueillement.

Nous avons lu le document principal proposé sur le site Eduscol et le trouvons partial. En effet, Le bilan politique de J. Chirac ne se résume pas à sa position pacifiste lors de la guerre du Golfe, à sa reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français lors de la rafle du Vel d’Hiv ni encore à ses pseudos aspirations écologiques...mais c’est aussi la politique néo-colonialiste de la France Afrique, ses propos sur « le bruit et l’odeur » des étrangers, sa décision de donner l’assaut à la grotte d’Ouvéa et les 21 morts qui en découlèrent, la poursuite des essais nucléaires dans le Pacifique….

L’Ecole est un lieu de formation et de débat mais pas d’endoctrinement comme le laisse à penser cette directive du Ministère, directive aux relents Orwelliens.


Commentaires

Annonces

Clips de Solidaires

Agir maintenant !

Solidaires dans un monde de brutes

Égalité Hommes-Femmes

On lâchera rien

Ode aux manifestants